« La forêt aux violons » par Cyril Gely

4e de couverture:

« Dans l’Italie du XVIIe siècle, Antonio, jeune luthier de Crémone, est renvoyé par son maître alors qu’il était le meilleur de ses apprentis. Loin de s’en offusquer, le jeune Antonio décide de créer ses propres violons et pour cela, il doit tout d’abord acheter du bois, mais pas n’importe lequel, surtout pour « Le » violon qui sera son œuvre absolue

Reconnaîtrez-vous le nom de cet admirable artiste? 

la forêt aux violons de Cyril Gely

Mon avis:

Un livre touchant, profond, la quête patiente d’un idéal de pureté, un texte subtil et d’une poésie admirable, un raz de marée d’émotions… Un coup de cœur en fait !

C’est un hommage à la patience qui, loin de le frustrer et de le détourner de son but, apporte à Antonio le temps de réfléchir et de communiquer avec tous les éléments qui vont donner vie à « son » violon. Grâce à tout ce qu’il aura appris pendant ses années d’apprentissage auprès de son Maitre, et à toutes celles qu’il aura passées pour s’en détacher complètement, il pourra créer un premier violon qu’il osera enfin signer de son nom.

La création est un long voyage initiatique à travers les formes, les odeurs, les sons, les matières et la passion qui anime le cœur et l’esprit. Antonio réalisera cinq voyages en dix ans pour trouver non seulement « son » bois, mais également pour se trouver lui-même et découvrir bien plus encore…

On ne sait pas beaucoup de choses sur la vie de ce jeune artiste avant que son nom soit connu dans le monde entier, mais l’auteur a su donner à son récit la sincérité et l’Amour d’Antonio pour le métier de luthier et la recherche de la perfection du son.

C’est un livre emprunt d’une Beauté dans le sens absolu du terme – même si chacun de nous peut avoir un ressenti différent pour ce concept philosophique bien entendu.

Les chapitres sont courts, la lecture est agréable, difficile de s’en détacher avant d’être parvenu à la dernière page…

Antonio est un jeune homme que l’on a très envie de rencontrer, de regarder travailler et d’écouter parler de son art avec passion. Les descriptifs concernant la fabrication des violons sont précis mais aisés.

Sous la plume de l’auteur, Antonio nous montre que l’instrument n’est pas seulement constitué de 71 pièces, mais qu’il n’existe pas deux violons semblables et qu’ils ont bien une âme (nom de l’une des pièces également).

Ce livre est un de mes coups de cœur de l’année 2022… Je vous le recommande !

Que vous aimiez la musique ou pas, Antonio ne vous laissera pas indifférent …

Avez-vous compris qui est Antonio? Connaissez-vous le nom d’un violon mondialement connu ? Ce sera le sien sans doute …  

Quelques infos:

Cyril Gely est romancier, auteur de théâtre et scénariste. Il a été plusieurs fois nommé aux Molières.

Cyril Gely sur Editionspoints

 

 

Laisser un commentaire